Les géants ne devraient pas faire le commerce de la sécurité Landon Collins au milieu d'une vente incendiaire

Il y a des choses qu'une équipe doit faire, des choses qu'une équipe peut faire et des choses qu'une équipe ne devrait pas faire.

Trading Landon Collins est une chose que les Giants ne devraient pas faire.

La date limite des échanges NFL est fixée à 16 heures. Mardi, et pratiquement tout devrait être sur la table pour les géants. Ils sont 1-7 à la mi-saison, les mêmes que l'an dernier. C'est une situation historiquement triste pour une franchise en fort déclin. C'est la première fois depuis 1978, lorsque la NFL a adopté le calendrier des 16 matchs, que les Giants ont une fiche de 1-7 en saisons consécutives. Cela signifie qu'ils ne sont pas orientés à la baisse. Cela signifie qu'ils ont touché le fond.

La semaine dernière, le plaqueur défensif Damon “Snacks” Harrison et le demi de coin Eli Apple ont été échangés. Trois choix ont été choisis: quatrième, cinquième et septième. Lors de leur premier match depuis cette défaite, les Giants ont éliminé leur stratégie offensive habituelle et ont perdu 20-13 contre les Redskins. Ils ont reçu des appels de partout dans la ligue demandant ce qu'il faudrait faire pour que les joueurs soient libérés, car le reste de la NFL sait que les Giants sont ouverts au monde des affaires. Les géants doivent écouter chaque appel, mais ne doivent pas envoyer les joueurs dans le seul but de donner l’apparence qu’ils ont prise pour apaiser les clients qui paient.

Le demi de coin Janoris Jenkins et le secondeur / défenseur Olivier Vernon sont des joueurs importants qui attirent les autres équipes, à condition que ceux-ci puissent accepter de lourdes pertes salariales pour leur contrat. Les Giants n'ont aucun moyen de remplacer leurs joueurs viables, et les échanger contribuerait grandement à rendre leur défense non compétitive. Ils sont les perdants de sept des huit matchs contre Jenkins et Vernon. Par conséquent, se séparer ne leur ferait pas trop mal à la cause en deuxième partie de saison.

Collins doit faire partie de l'avenir. Le déplacer serait une erreur, à moins que les Giants ne puissent récupérer leur choix de premier tour. Rien de moins n'est pas acceptable. Il était un choix de deuxième ronde et a joué jusqu'à son statut de candidat, bien au-dessus de son contrat de recrue de 6,1 millions de dollars sur quatre ans. Il est dans la dernière année de son contrat et veut rester, et veut aussi encaisser.

Les géants n'ont pas bien fait avec lui avec ce qu'ils l'ont entouré dans le secondaire. Une forte sécurité haussière, Collins est fiable, agressif et proche de la ligne de mêlée. Les Giants n’ont jamais confié à Collins un compagnon d’exécution de qualité en toute sécurité. Ils pensaient en avoir un à Darian Thompson, mais cela durait environ 10 minutes. La plupart du temps, ce sont des gars qui débutent uniquement parce qu'il n'y a personne d'autre. Curtis Riley cette saison ne se qualifie que comme un palliatif. Vous vous demandez pourquoi Collins pique parfois et joue quand il ne devrait pas le faire? Donnez-lui une sécurité réelle et gratuite et regardez-le jouer comme il sait le faire.

Le directeur général Dave Gettleman et l'entraîneur-chef Pat Shurmur ont passé tout le printemps et l'été ainsi que les huit premiers matchs à évaluer leurs joueurs. Ils devraient avoir une bonne idée de ce que Collins ajoute à une équipe. Il est responsable, il essaie d'être un chef d'équipe et il se rend au travail tous les jours. Il devrait faire partie de la solution pour aller de l'avant.

D'autres réflexions alors que les Giants marquaient leur semaine de repos sur une série de cinq défaites consécutives:

– La passe de touché de 2 verges à Evan Engram avec 17 secondes restantes ne restera dans le souvenir de beaucoup, de personne. Après le match, après la rupture de la mêlée médiatique autour de Engram – il a passé la majeure partie de la session à parler de la quatrième passe en profondeur qui lui a échappé – un journaliste, arrivé un peu en retard, a demandé à Engram s'il avait parlé de sa prise de touché . Engram eut un demi-sourire et dit qu'il ne l'avait pas fait. Le journaliste a demandé à Engram s'il avait quelque chose à dire sur le touché. Engram a dit: “Pas vraiment.”

Il savait à quel point cela n'avait aucun sens. Pourtant, cela comptait et c’était le 347e touché de la carrière d’Eli Manning. Étant donné l’état de l’équipe, l’état de l’offensive et l’état du jeu de Manning, vous devez vous demander quand ou si Manning aura l’occasion de lancer une autre passe pour les Giants.

– Saquon Barkley a joué 68 des 70 prises offensives dans la défaite face aux Redskins. Il a l'air de ne jamais se fatiguer et son corps est invulnérable. Cette pause arrive à un bon moment pour lui. Shurmur a les joueurs lundi, mardi et mercredi cette semaine, et l’équipe a le reste de la semaine. Barkley devrait utiliser ce temps pour se reposer. La recrue l'a bien mérité.

– Les Giants ont encore quatre matchs à domicile dans la seconde moitié de la saison, contre les Buccaneers, les Bears, les Titans et les Cowboys. Ce ne sont pas les plus attrayantes des files d'attente, et seuls les Cowboys vont générer un afflux énorme de fans qui achètent des billets des détenteurs de billets de saison des Giants désireux de réduire leurs pertes et de récupérer quelques dollars de cette moche saison. Les Giants sont 0-4 à la maison cette saison. Le stade MetLife sera le stade du mausolée cet hiver. L’endroit n’a jamais eu autant d’avantage de terrain. Les Giants ont entre 34 et 34 ans dans le nouveau stade le plus mal aimé de la ligue.

– Non seulement l'infraction est une honte, elle empire. Pour la deuxième fois en deux matchs, les Giants n’ont pas touché les roues au troisième quart alors qu’ils menaient 10-3 contre les Redskins avant le quatrième quart.

– Sept sacs, c’est un tas de sacs à abandonner. C'était le record des Giants depuis le 12 octobre 2014, lorsque Manning a été battu à huit reprises lors d'une défaite 27-0 contre les Eagles. Manning a déjà été limogé 31 fois en huit matchs. Manning, qui travaillait derrière la ligne offensive de 2017, a été limogé 31 fois toute la saison. Les Giants sont donc prêts à allouer 62 sacs.

Tags

Leave a Reply

Your e-mail address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close